New Consonant Music
 

Steve Reich

Michel Lysight

Considéré - à juste titre - comme l'un des plus grands compositeurs américains actuels, Steve Reich (né en 1936) représente la première génération (avec Terry Riley, Phil Glass et quelques autres) de ce qu'il est convenu d'appeler la musique répétitive nord-américaine.

Il étudie la philosophie à Cornell University en 1953 tout en apprenant la batterie et le piano. Il entre en 1958 à la Juilliard School où il reste trois ans. Il travaillera ensuite la composition pendant un an et demi au Mills College (Oakland) à partir de 1963, et ce avec Darius Milhaud et surtout Luciano Berio. Ce dernier lui fait découvrir la composition pour bande magnétique - à laquelle s'intéressait déjà Steve Reich - ainsi que la musique sérielle intégrale à travers - entre autres - l'analyse des Structures pour deux pianos de Pierre Boulez.

Le rejet de la complexité sérielle par Steve Reich s'est donc opéré en toute connaissance de cause. Il reste profondément attaché à la tonalité en tant que langage permettant à l'auditeur de comprendre le processus compositionnel. Différentes influences parcourent la carrière de Steve Reich, mais le tambourinage africain (étudié en 1970), le gamelan balinais (étudié en 1973) et la cantillation hébraïque (étudiée de 1976 à 1977) prendront une grande importance dans son évolution esthétique.

Voici la liste des oeuvres de Steve Reich disponibles sur CD (cette énumération ne peut bien entendu pas avoir la prétention d'être complète) :

  1. It's gonna rain ; Come out ; Piano Phase ; Clapping Music : 1 CD Elektra Nonesuch 7559-79169-2 ; It's gonna rain (1965) et Come out (1966) sont deux oeuvres expérimentales pour bande magnétique qui utilisent le procédé de mise en boucle de plus en plus resserrée ; il faut bien reconnaître que le résultat sonore peut engendrer assez rapidement une certaine lassitude (à recommander aux auditeurs avertis). Plus intéressantes sont les autres oeuvres figurant sur ce CD : Piano Phase (1967) par Nurit Tilles & Edmund Niemann, pianos, et Clapping Music (1972) par Russ Hartenberger & Steve Reich, illustrent fort bien le procédé de déphasage - particulièrement audible dans Piano Phase - cher au compositeur. Autre interprétation de Piano Phase disponible : 1 CD Hungaroton HCD 12855 (Amadinda Percussion Group ; version deux marimbas ; oeuvres de Istvan Marta, Laszlo Sary, John Cage & George Hamilton Green).
  2. Music for Pieces of Wood : 1 CD CPO 999 088-2 par le Cabaza Percussion Quartet ; cette pièce pour cinq claves accordés date de 1973 et développe le procédé utilisé dans Clapping Music (oeuvres pour percussion de Hans-Günter Brodmann, Bertold Hummel, Maurice Ohana et Werner Heider).
  3. Drumming ; Six Pianos ; Music for Mallet Instruments, Voice and Organ : 1 coffret de 2 CD Deutsche Grammophon 20th Century Classics 427 428-2 ; Drumming (1970 -1971) est une des plus longues oeuvres (une heure et demie) jamais composée par Reich ; en quatre sections, elle marque la fin de l'utilisation du déphasage graduel utilisé à partir de 1965. Les deux autres oeuvres datent de 1973 (Steve Reich and Musicians). Version plus récente de Drumming : 1 CD Elektra Nonesuch (Steve Reich and Musicians). Deux autres versions de Music for Mallet Instruments, Voice and Organ sont disponibles : 1) Amadinda Percussion Group sur 1 CD Hungaroton (avec le Sextet de Reich) ; 2) Steve Reich and Musicians (nouvel enregistrement couplé avec The Four Sections de Steve Reich) sur 1 CD Elektra Nonesuch 7559-79220-2. Six Pianos a également été enregistré par Piano Circus sur 1 CD Argo (avec une version de In C de Terry Riley).
  4. Variations for Winds, Strings and Keyboards : cette oeuvre date de 1979 et est interprétée par le San Francisco Symphony dirigé par Edo De Waart sur 1 CD Philips 412 214-2 (avec Shaker Loops de John Adams).
  5. Tehillim : Tehillim (1981) marque un tournant important dans l'écriture de Reich ; en effet, elle n'est pas construite sur la répétition de courts motifs qui se juxtaposent, mais sur de longues mélodies inspirées de la cantillation hébraïque avec des changements harmoniques beaucoup plus fréquents que dans les pièces précédentes (1 CD ECM New Series 1215 827 411-2).
  6. Music for 18 Musicians : écrite en 1976, cette oeuvre dure ± 57 minutes et est enregistrée sur 1 CD ECM New Series 821 417-2 (Steve Reich and Musicians).
  7. Octet ; Music for a Large Ensemble ; Violin Phase : Violin Phase (1967) est la plus ancienne des oeuvres de ce CD ECM New Series 827 287-2 ; sa construction est basée sur le déphasage déjà évoqué plus haut ; c'est le même violoniste (Shem Guibbory) qui a enregistré les différentes parties par re-recording. Music for a Large Ensemble (1978) constitue le développement de deux oeuvres antérieures (Music for Mallet Instruments, Voice and Organ et Music for 18 Musicians) ; Octet (1979) est écrit pour deux violons, alto, violoncelle, deux pianos, deux clarinettes (jouant également de la clarinette basse, de la flûte et du piccolo). Les interprètes sont Steve Reich and Musicians. Octet deviendra un peu plus tard Eight Lines (voir plus loin).
  8. Eight Lines ; Vermount Counterpoint : Eight Lines est le titre définitif de la pièce intitulée précédemment Octet : 1 CD EMI Angel CDC-7 47331 2 avec les Solisti New York dirigés par Ransom Wilson (lequel interprète également aux différentes flûtes le Vermont Counterpoint [1982] de Reich couplé avec Gran Pianola Music de John Adams). Autre version de Eight Lines : 1 CD Virgin Classics VC 7 91168-2 260 665-218 (The London Chamber Orchestra, Christopher Warren-Green ; oeuvres de John Adams, Philip Glass & Dave Heath). Vermount Counterpoint a également été enregistré par le flûtiste Pierre-André Valade sur 1 CD Adda (avec d'autres oeuvres du XXème siècle pour flûte seule).
  9. Sextet ; Six Marimbas : Sextet (1985) est une des plus belles oeuvres de Steve Reich (à découvrir de toute urgence) ; Six Marimbas (1973-86) est la transposition pour cette formation du Six Pianos de 1973 ; 1 CD Elektra Nonesuch 979 138-2 (Steve Reich and Musicians, des membres de Nexus et le Manhattan Marimba Quartet). Autre version du Sextet : Amadinda Percussion Group sur 1 CD Hungaroton.
  10. The Desert Music : oeuvre pour grand orchestre et choeur sur un texte de William Carlos Williams (1982-1984). Michael Tilson Thomas dirige les choeurs et le Brooklyn Philharmonic avec la participation de Steve Reich and Musicians (1 CD Elektra Nonesuch 979 101-2).
  11. The Four Sections ; Music for Mallet Instruments, Voice and Organ : Michael Tilson Thomas dirige le London Symphony Orchestra dans cet enregistrement de The Four Sections (1986-87) pour grand orchestre. Nouvelle version (déjà évoquée plus haut) de Music for Mallet Instruments, Voice and Organ par Steve Reich and Musicians sur 1 CD Elektra Nonesuch 7559-79220-2.
  12. Different Trains ; Electric Counterpoint : Different Trains (1988) est écrit en trois mouvements pour quatuor à cordes et bande magnétique ; cette pièce a été composée pour le Kronos Quartet qui l'interprète ici. Electric Counterpoint (1987) est écrit pour 10 guitares et 2 guitares basses pré-enregistrées tandis que la 11ème partie est jouée en direct par le soliste avec la bande magnétique. C'est Pat Metheny qui en est l'interprète (1 CD Elektra Nonesuch 979 176-2).

Creative Commons License